DESRACINES

est un projet impulsé par l’association Songes.

 

Résumé du projetLigne du temps

 

Le processus porte sur l’exploration et la transformation artistique d’un lot de 36 oliviers espagnols centenaires morts, importés/ adoptés en Belgique et finalement acquis par Songes.

Songes veut permettre la rencontre entre un matériau singulier (des oliviers morts), des artistes, et des publics.
Ces rencontres seront toujours sous le mode de la collaboration – dans la construction des narratifs, dans la production des installations, spectacles, œuvres,… et dans l(es) événement(s) qui couronneront le processus.

 

 

L’histoire

 

Léridia, Lleida, Catalogne, pays de fruits, de volailles, de porcs, agriculture. Pêches, poires, olives. Industrie de l’Olive (Investissement dans le pressage des olives à Lleida). Nord- Est de l’Espagne. A l‘Ouest de Barcelone.

De vieux arbres y sont arrachés et remplacés par de nouveaux plus adaptés à une exploitation mécanisée. Efficiency / efficience.
Certains de ces arbres sont rachetés, transportés, adoptés et commercialisés en Belgique, à proximité de Liège.
D’arbres de vergers, ils deviennent arbres de jardin, de la production à l’ornementation, de la masse productive à la singularité métonymique, de l’exploitation à l’incarnation.

Après quelques années de commercialisation de ces oliviers venus d’Espagne, le climat belge rattrape l’illusion toute puissante et les oliviers succombent au froid et à l’humidité ! Fin de carrière ornementale.  Début de carrière de design, voire de matériau d’art, etc. Le propriétaire de ces arbres désire confier les « corps » à des sculpteurs.

Un groupe d’un dizaine de personnes s’est formé à l’initiative de Songes : l’idée de faire raconter à ces arbres des histoires, leurs histoires, germe.

Le groupe DESRACINES veut explorer le pouvoir tropique (comme fragment de Méditerranée, comme figure de l’exil et de l’immigré, comme symbole de l’expropriation des Palestiniens, comme arbres familiers du sacré, etc.) de ces oliviers et de leurs traces.

Sur la base de ces explorations, il s’agit de cheminer vers une œuvre artistique collective, résultat d’un processus d’échanges, de construction avec des publics divers et variés. Cette œuvre sera présentée au public liégeois.

 

Les étapes du projet sont les suivantes :
  1. Rassemblement des traces (photos, sons, interviews, recherche documentaire, etc.) liées aux histoires et à la symbolique des oliviers (en cours).
  2. Élargissement du groupe DESRACINES à d’autres individus, organisations, institutions pour participer à la mise en œuvre collective du projet.
  3. Organisation au printemps 2014 d’ateliers de réflexion et de conception d’œuvre à partir des arbres sur la base de la réflexion critique des participants/ partenaires.
  4. Réalisation et présentation de(s) œuvres en été 2014. Grand Curtius et Place Saint Léonard.
  5. Septembre 2015, installation définitive des oliviers au Musée en Plein Air du Sart-Tilman

 

Pour partager cette page, veuillez cliquez sur le réseau social de votre choix.

 

Version à imprimer.